Close

News

2015-2016: up and down

 

Après ma chute à Beaver Creek en début de saison, j’étais loin de penser que je soulèverai quelques mois plus tard mon premier globe!

J’ai dû être patient après cette commotion cérébrale, apprendre à me reconstruire et surtout continuer d’y croire et de travailler.
Le travail paie et me permet d’enchainer 4 victoires de suite en géant et d’égaler le grand Jean-Claude KILLY.
La cerise sur le gâteau d’une saison haute en couleur à été les deux triplés partagés avec mes coéquipiers !

Cette saison se termine avec de beaux souvenirs et beaucoup d’apprentissage; maintenant place aux vacances avant de retourner au boulot pour préparer l’hiver prochain !  😉

After my concotion in Beaver Creek i never expected to get my first globe few month later.

At this time i needed time and patience to recover. Learnt to rebuilt and continued to believe on myself.

Finally after lot of work i claim four victories in a row in giant slalom like the biggest french skier Jean-Claude KILLY.

Made two full French podiums were also something unbelievable.

Winter is over and learnt me lot of things. It s time for me to go in vacation before starting a new summer preparation. 😉

Vail-Beaver Creek - American Dream

Ah le pays du rêve américain, avec ses hamburgers, son football américain et ses gros pick up. Ils nous ont fait une belle organisation avec une belle ambiance et le beau temps qui était au rendez vous.

Je ne peux malheureusement pas dire que ces mondiaux se sont transformés en rêve, cependant ils n ont pas été un cauchemar pour autant. Bien entendu j espérai un peu mieux mais les circonstances en ont voulu autrement. Indépendamment (ou dépendamment) de notre volonté nous faisons un sport ou beaucoup d éléments extérieurs (météo, neige, dossard) rentrent en compte. Parfois il faut donc faire avec et l accepter comme j ai du le faire au super combine ou les conditions de neige de la manche de slalom étaient scandaleuses alors que j’étais bien placé après la descente.

C est finalement sous un soleil radieux lors du géant que j ai pu décrocher ma première médaille mondiale. Bien entendu une grande joie, surtout en repensant à la fievre qui me clouait au lit deux jours plus tôt.

Pour conclure même si les américains ne connaissent rien du ski en dehors de Lindsey Vonn, ils ont réalisé de beaux mondiaux. Bien entendu il n y a pas la même ferveur en bas des courses qu en Autriche mais le spectacle et les gens étaient quand même présents.

Maintenant les mondiaux sont terminés, on se tourne vers les prochains a St Moritz dans deux ans. Mais avant ça il reste encore quelques courses en cette fin de saison pour essayer de terminer en beauté.

A bientôt sur les skis!!

The American dream land, with his hamburgers, the football and his big pick up. They organised a really nice championship and we were lucky with the weather.

I can t say my world champ turn into a dream but they weren’t a nightmare neither. Of course i expected better but circonstances had decided something different. We are doing a sport where the snow and weather conditions take place in the result. When it s happening you have to accept it like i made in the super combined. I was in a good place after the downhill run but the snow in the slalom didn t gave me any chance.

I finaly past through and move forward to prepare the GS. And then i finally get my first world medal during a such beautiful day. I was really happy even more because two days earlier i spent all the day long in my bed with fiver.

To conclude, American people don t know anything about alpin skiing except Lindsey Vonn. However they made a really good job during this world championship even with less people on the finish area than in Austria.

Vail/Beaver creek is over next champ will be in St Moritz in 2017. But there is still races before the end of the winter.

See you on the slope!!

Doha

Salut à tous!

J’espère que tout roule pour tout le monde!?

Pour nous et plus particulièrement pour moi, tout va pour le mieux! Comme vous avez pu le voir sur les réseaux sociaux, on était à Doha durant 7 jours, pour un stage de préparation physique.

Nous avons normalement pour habitude d’aller à Dijon pour ce stage mais cette année nous avons été invité par un centre de recherche qui s’appel Aspetar. En effet dans le cadre d’une étude sur les effets de l’altitude nous avons pu nous rendre là bas. On a pu bénéficier de leurs infrastructures tout au long de notre séjour et on va pas se le cacher ils ont des installations impressionnantes.

Des salles de musculation toutes équipées, des couloirs de sprint sous hypoxie en passant par différents terrains de sport (handball, basket, volley, squash, foot, judo, piscine olympique etc), sans oublier les chambres hypoxiques ainsi que tout ce qu’il faut pour récupérer, se tester, se rééduquer. Bref ils ont tout ce qu’un sportif peut rêver pour l’accompagner dans son entrainement.

Hi everyone!

Hope your are getting well!?

Everything is fine for all of us and even more for me! As you saw on social network, we made a training camp in Doha during one week.

Usualy we do that in Dijon but this year we have been invited by the Aspetar’s Research center. In fact, for a research on the impact of altitude. Thanks to this center, we had the opportunity to use all the impressive infrastructure.

Like amazing gym, altitude training, so much differents playing fields (Basket, volleyball, handball, squash, soccer, judo, swimming pool…). Don’t forget the hypoxic room in the medical center, with everything to recover, make some test, rehabilitation… To conclude they have all we need to train in perfect condition.

take care, see you soon.

My new skis!

Bonjour tout le monde.
A propos de ces quatre dernières années, sportivement et humainement parlant elles furent riches en émotion. J’ai été accompagné par des personnes qui essayaient au maximum de répondre à mes attentes. Afin de m’accompagner au mieux dans la performance comme dans l’échec.
Je souhaite donc remercier toute l’équipe SALOMON et plus particulièrement le service course avec notamment Christian Frison-Roche, Jean Mazzoli et Gilles Lambolez pour leur implication durant ces belles années.
Je suppose que vous vous demandez alors pourquoi j’ai changé de skis?
Sans rentrer dans les détails parce que je ne souhaite pas porter préjudice à qui que ce soit.
Sachez que ce ne fut pas un choix évident. Pendant huit jours, en fin de saison, j’ai pu tester le matériels HEAD, essayant différentes chaussures, différents skis, différents réglages etc… J’ai été séduit, pas uniquement par le matériel mais aussi sur le professionnalisme de la marque qui ne laissait aucune place au hasard.
Bien sur je perds la proximité de mon ancien équipementier, cependant au jour d’aujourd’hui et avec la situation actuelle j’estime pouvoir y gagner bien d’autres choses.
Et l’argent dans tout ça n’y serait pas pour quelque chose?
Une phrase simple me vient instinctivement: « L’argent n’est pas ma motivation, une seul chose m’intéresse c’est gagner. »
Pour conclure, je n’aurais jamais changé de ski si j’estime ne pas pouvoir continuer à monter sur les podiums. De plus je serai toujours accompagné d’Arnaud Auer, mon fidèle technicien, afin de préparer mes skis, comme il sait si bien le faire!
Je suis maintenant très heureux d’annoncer officiellement mon arrivé chez HEAD!

Hi everyone
My 4 years with SALOMON Team have been very rich and strong in sports and human emotions. I was surrounded by professionals trying to do their best responding to my expectations of the equipment. Being by my side, not only in performance, but also in failure and frustration.
I thank all the Salomon Team with special thanks to the Racers Team: Christian Frison-Roche, Jean Mazzoli and Gilles Lambolez for their involement during these good years.
Probably you wonder : Why I change skis after all ?
I won’t answer with lots of explications because I don’t won’t to harm anybody. Believe me when I say that it was an extremely difficult choice. During 8 days with HEAD at the end of the season, I tested different pairs of skis, boots and different adjustments etc…
I was seduced, not only by the equipment, but especially by their extremely high professionalism and their way of leaving no details behind.
Of course, I will miss the closeness of my former equipment team, but as today’s situation is, I believe I will gain on other points.
Do money have anything to do with my choice ?
A sentence comes intinctively to my mind:  » Money is not my motivation…. winning is ! »
To conclude, you must know that I would never change my skis if I wasn’t strongly convinced I could still manage to be on podium.
I have the chance to keep my faithful technician, Arnaud Auer,  that prepares my skis perfectly well.
I’m happy to announce officially my arrival in HEAD Team.